Une voix off pour vous servir !

Cher.e.s internaute(s), bienvenu à la présentation de ce blog consacré à mon métier : la voix off !

C’est toujours délicat, quand on commence un blog, de savoir réellement comment… le commencer justement ! Surtout quand il faudrait sa présentation, alors qu’on en est à ses débuts !

Alors je me suis dit que le mieux pour ce premier article, c’est de vous parler – ou plutôt de vous écrire – de la manière la plus directe possible.

Alors je ne sais ce qui fait qu’à ce moment-ci vous êtes en train de lire ces quelques lignes. Peut-être recherchez vous une voix off et que, de fil en aiguilles, internet vous a conduit jusqu’à moi.

Dans ce cas, n’hésitez pas à me contacter pour me faire part de votre projet ! Qu’il s’agisse d’une demande à destination de la publicité TV ou radio, ou pour un livre audio, du e-learning, une vidéo de motion design, ou bien un doublage : peu importe, je suis un infatigable passionné de mon métier de comédien voix off. Je suis, de fait, un vrai challenger, prêt à relever tous vos défis pour VOUS satisfaire et prendre beaucoup de plaisir à le faire ! 

Si vous êtes plutôt là par pur hasard ou curiosité, et bien je vous invite à écouter mes démos sur la page d’accueil. Vous pourrez ainsi apercevoir quelques extraits de mon activité. Extraits que je réactualise au fil du temps. 

Voilà, je crois que j’ai à peu près fait passer tous les messages que je voulais pour un premier article. Oui, je sais, ce n’est pas long. Mais aujourd’hui, vous conviendrez comme moi que l’heure est au « rapide ». Et même si ça ne sera pas toujours le cas sur ce blog, ça me sert quand même de beau prétexte pour achever cet article à cet instant 🙂 . 

J’espère vous revoir bientôt, ici, sur le site, ou même de « l’autre coté », quand vous m’aurez contacté pour un éventuel projet voix off. Je vous attends ! 

A la prochaine ! Et d’ici là, bonne continuation, bonne journée, belle soirée, bon après midi et excellente semaine ou excellent week-end ! (Prenez la mention qui convient au moment où vous lisez cet article). 

Vocalement vôtre,

Rodolphe